Bienvenue chez CENTURY 21 Agence du Lac, Agence immobilière VEIGY FONCENEX 74140

D’où vient cette étrange tradition de chapeaux des Catherinettes ?

Publiée le 25/11/2015

Sainte Catherine, fêtée le 25 novembre, est la patronne des « filles à marier ». 

Pour l’Histoire : Catherine, née à Alexandrie au 3e siècle, d’une famille noble, s’est convertie très jeune au Christianisme suite à une vision. Selon la légende, elle refusa toujours de se marier. Très intelligente, elle suivit les cours des plus grands maîtres chrétiens de l’époque et devint Docteur de l’Eglise ; elle réussit à convertir à sa foi 50 grands philosophes d’Alexandrie. L’empereur Maxence, qui persécutait les chrétiens, lui proposa un mariage royal afin qu’elle renonce à sa foi, elle refusa encore. Vexé, le roi ordonna la torture de la jeune femme et finalement, le 25 novembre 310, elle fut décapitée. Martyre, sacrifiée pour sa religion, elle devient Sainte Catherine, la seule Sainte au Paradis possédant 3 auréoles : la blanche des vierges, la verte des docteurs et la rouge des martyrs.

La Tradition des Chapeaux : La tradition de célébrer Sainte Catherine remonte au Moyen Âge. Les filles de 25 ans qui n'étaient pas encore mariées, s’habillaient en tenues et chapeaux extravagants et défilaient en cortège devant une statue de Sainte Catherine. Elles l’honoraient en décorant la statue, déposant fleurs, rubans et chapeaux, espérant ainsi trouver un mari.

A partir du XVIe siècle, dans les églises, le 25 novembre était consacré à Sainte Catherine. Il était devenu coutume ce jour-là, de restaurer les statues à son effigie en renouvelant notamment la coiffe, et ce sont les jeunes femmes célibataires qui devaient s’en charger. Pendant ce travail, ces « Catherinettes » pourraient prier à la Sainte pour ne pas « mourir célibataire » et par la même occasion, les hommes de la communauté voyaient qui était libre ou « bonne » à marier.

Dans la France laïque, cette coutume se transforma petit à petit, ayant pour conséquence que les Catherinettes elles-mêmes devaient porter toute la journée du 25 novembre le chapeau de la Sainte Catherine. Confectionnés par des proches, les chapeaux comportaient beaucoup de vert, couleur de l'espoir, et de jaune, couleur de la sagesse.

Par la suite, le 25 novembre les filles allaient au bal de la Sainte Catherine, celles qui cherchaient un mari mettaient un chapeau complétement fou sur la tête.

De nos jours : Cette tradition de Catherinettes est en train de se perdre. On aurait peu de chance de voir une jeune fille célibataire coiffée d’un chapeau farfelu le 25 novembre même si elle cherche un mari !

On peut dire que les jeunes femmes d’aujourd’hui ne se pressent plus pour se montrer en chapeau ridicule, ni pour se marier d’ailleurs, avant ou même après leurs 25 ans.

Il est pourtant dommage de perdre une tradition si amusante – pour certain(e)s !!!

Sainte Catherine est aussi la patronne des théologiens, philosophes, orateurs, notaires, étudiants, meuniers, plombiers, tailleurs ...

***Rédactrice : une jeune femme, de 60 ans, de nouveau célibataire ;-) !

                                 

Notre actualité